Video

Arduino Zero Pro, le nouveau né de la famille Arduino

Décidemment, quand Arduino et Atmel travaillent ensemble, ça donne forcément de belles choses, même quand ça s’appelle zéro !

Parce que justement, la Zéro comme on l’appelle, constitue un tournant dans l’histoire de cette collaboration qui a déjà vu engendrer la fameuse Arduino Uno auparavant. Mais l’Arduino Zéro se veut être plus impressionnante comme l’a prédit M.Banzi, fondateur d’Arduino, lorsqu’il avait annoncé au début de cette année qu’ils étaient en train de travailler sur “.. une Arduino de même taille, mais plus puissante. Ce qui est un bon point pour le prototypage d’objets connectés.

DSC_079050PeS

Donc, l’Arduino Zéro semble ressembler à son prédécesseur à quelques différences, et non pas des moindres, qui se remarquent tout d’abord au niveau du microcontrôleur qui utilise ici une nouvelle génération de puce de chez Atmel ATSAMD21G18, qui ne fait plus partie de la gamme AVR, famille des microcontrôleurs présents sur les premiers modèles Arduino. Ce nouveau processeur est lui même basé sur un coeur 32 bits ARM M0 (ce probablement pourquoi cette carte est appelé Zéro) bien plus rapide que les AVR 8 bits des premières cartes Arduino.

Autre différence de taille, la présence d’un debugger embarqué qui devraient faire des contents chez les makers, car avec cette nouveauté, le debug est désormais complet sans nécessité d’ajouter du matériel supplémentaire, c’est à dire qu’on n’a plus besoin de passer un temps fou à soigner son programme car ce debugger intègre la recherche et la corrections des bugs. ( je vous entend d’ici sauter de joie 😛 )

Finalement, pour appuyer ces nouveautés qui repoussent encore plus loin les possibilités de l’Arduino, il est à souligner que cette carte dispose également des caractéristiques suivantes qui se sont légèrement améliorée avec la version PRO (en vente dans notre boutique) présentée dans la vidéo :

  • Microcontrôleur : ATSAMD21G18, 48 broches, boîtier LQFP
  • Tension de fonctionnement : 3,3 V
  • Broches numériques E/S : 14, avec 12 PWM et 2 UART
  • Broches analogiques d’entrée : 6, canaux CAN à 12 bits
  • Broches analogiques de sortie : 1, CNA à 10 bits
  • Courant DC par broche d’E/S : 7 mA
  • Mémoire Flash: 256 Ko · SRAM : 32 Ko
  • EEPROM : jusqu’à 16 Ko par émulation
  • Vitesse d’horloge : 48 MHz
  • Dimensions : 53 mm x 70 mm x 14 mm
  • Poids : 224 g

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>