JDBAM-J0
Image

Journal De Bord d’un apprenti Maker – Arduino  J0 : Par où commencer?

J’étais toujours fascinée par la magie de la technologie, quand je vois une machine je devais savoir comment il fonctionne, un jour j’ai vu cette plaque électronique bleu, une plaque qui fait tout, des robots intelligent, contrôler une lampe à distance, des quadricopter, et là j’ai pris la décision d’apprendre comment cette plaque marche. J’ai passé tout une journée à chercher par où commencer !

4c83008aa9a05bfb1f5a818921308974.image_.538x354

la carte bleu – Arduino Uno Rev3

Qui ne connait pas la fameuse plateforme européenne Openclassrooms (ancien siteduzero), spécialisée dans la formation aux technologies du numérique ? Si vous aviez touché de près ou de loin au domaine de l’informatique vous êtes tombé à coup sûr, sur l’un de ces cours très ludiques et très bien référencés sur le web.

Logo_OpenClassrooms

Logo de OpenClassrooms – Ex Site du Zero –

OpenClassrooms ouvre un nouveau chapitre dans son histoire avec un premier Mooc (massive open online courses) traitant du domaine où convergent électronique et informatique à travers son cours sur Arduino : Programmez vos premiers montages avec Arduino.

Ce cours est actuellement en ligne, et peut aboutir à l’obtention d’un certificat attestant de vos connaissances sur le sujet, réservé malheureusement aux comptes Premium du site.

Donc vaut mieux le suivre pendant sa première période car la réactivité sur le forum dédié est généralement très élevé, et donc vous pouvez avancer rapidement sur le sujet en vous entraidant.

Le cours est présenté sur 3 parties avec 12 chapitres au total, en plus de 2 activités pratiques et 1 quizz pour chaque fin de partie.

Partie 1 : Structurez un programme Arduino et contrôlez des lumiers

Ch 1 : Installez vos outils de travail.
Ch 2 : Créez votre premier programme sur Arduino.
Ch 3 : Utilisez les constantes, les variables, les conditions, et le moniteur série.
Ch 4 : Faites des boucles et des calculs.
Ch 5 : Jeux de lumière avec une LED et la breadbord.
Ch 6 : Tableaux et jeux de lumière avec plusieurs LED.
Quiz
TP : Ressucitez l’oeil de K2000 (référence à une série des années 80 😉 )

Partie 2 : Les bases d’électronique pour programmer des robots avec des capteurs

Ch 1 : Le bouton poussoir.
Ch 2 : Utilisez les fonctions et les nombres aléatoires.
Ch 3 : Utilisez les potentiomètres, les entrées analogiques et la foncion de mappage.
Quiz
TP : Complétez un dé numérique à 5 LED

Partie 3 : Affinez vos montages avec des moteurs

Ch 1 : Donnez du mouvement à vos montages avec un servo-moteur( et la fonction switch).
Ch 2 : Le moteur à courant continu (part 1) : transistors et sorties PWM.
Ch 3 : Le moteur à courant continu (part 2) : le pont en H et les circuits intégrés.
Quiz

Partie d’annexes :

1- Les capteurs électronique.
2- Solutions des exercices.

Tout ceci bien évidement requiert la possession d’un Arduino starter kit ou équivalent (tout ceci est expliqué dans le 1er chapitre), pour pouvoir profiter pleinement de cette formation.

Personnellement je viens de faire l’acquisition d’un Arduino starter kit, via la plateforme Derbsellicon, spécialement pour suivre ce cours, qui, je l’espère, me fera découvrir les plaisirs de l’électro-informatique et ainsi me convaincre de faire partie de la communauté des Makers marocains.

1078-00

le contenu du Arduino starter kit

Ceci serais une serie d’articles, mon journal de bord si vous voulez ! où je partagerai avec vous mon avancement, mes remarques et les probléme que je vais confronté pour devenir un Maker !

raspberrypiero.pg-01
Image

La Raspberry Pi Zero !

La fondation Raspberry Pi, l’a fait une autre fois !  la Raspberry Pi Model B était déjà a un prix ultra compétitif et permettait de crée de nombreuse création extraordinaire.

Mais la fondation Raspberry a décidé de pousser la frontière plus loin avec le Pi Zero, en effet la carte Pi Zero représente la moitié de taille du Model A+ mais en double de performance, si ça ne vous impressionne pas, je ne sais pas quoi peut le faire ! 😀

Il s’agit est en fait d’un Raspberry Pi classique miniaturisé et même légèrement dopé, avec un processeur Broadcom BCM2835 cadencé à 1 GHz accompagné de 512 Mo de RAM, de 2 ports Micro USB, d’une sortie mini-HDMI, d’un port microSD et d’un port GPIO 40-pin, le tout dans des dimensions de 65mm x 30mm x 5mm.

Avec une de tell dimension, le Pi Zero est parfait pour vos projet hardware qui demande de petit composant, et je pense que avec tout ce que offre cette carte en performance, le monde de wearble électronique auras un sacrée coup de pousse !

 

Arduino.cc vs. Arduino.org

Ne vous frottez pas les yeux, vous n’êtes pas en train d’halluciner: c’est bien DEUX Arduinos que vous êtes en train de voir! Lumière sur un conflit qui oppose Arduino à Arduino! (troublant, non ?)

Vous vous êtes sûrement étonnés de voir qu’il existe deux sites d’extensions différentes présentant le même nom, le même logo, et même parfois, les mêmes produits de la célèbre marque Arduino. Ces deux sites sont : arduino.cc qu’on connaît depuis bien longtemps et qui paraissait jusqu’à maintenant être le site officiel, et récemment arduino.org qui s’est surtout fait connaître pour être le premier à avoir proposé l’Arduino Zéro. Alors pour vous expliquer les raisons de cette scission qui a perturbé le géant OpenSource du monde de l’électronique, on vous invite à retracer l’histoire depuis le tout début.

 Le tout début remonte à 2005 quand Massimo Banzi, professeur à l’Interaction Design Instutite d’Ivrea, pensa à réaliser une plate-forme simple et pas chère qui permettrait aux étudiants de travailler avec des micro-contrôleurs sans nécessité de disposer d’un important bagage en électronique. Ce qui ne manqua pas de booster le “making” dans le secteur de l’électronique et des nouvelles technologies, et de l’élargir sur une plus grande échelle en maintenant le fruit de son travail en Open Source.

Face au succès de sa découverte, il fonda la compagnie Arduino LLC en 2009 aux cotés de quelques amis à lui : David Cuartielles, David Mellis, Tom Igoe et finalement Gianluca Martino. Ce dernier s’occupait en même temps d’une petite entreprise Smart Projects SRL qui fabriquait les cartes en Italie. Tout se passe pour le mieux, la compagnie vend ses produits sur le site arduino.cc en Open Source (licence libre), c’est à dire que d’autres gens ont la liberté d’accéder au code source et même de réaliser des produits dérivés qui s’en inspirent (un peu comme on a fait pour la carte DerbSellicon 1 :D). Ainsi, cela vous permet vous aussi comme exemple, de savoir comment est conçu l’Arduino Uno, de fabriquer un modèle semblable et de le vendre sous n’importe quel nom SAUF celui d’Arduino, car si tous les produits sont en Open Source, la marque par contre est la propriété de … et c’est là où commencent justement les problèmes :( .

Car il faut savoir que même entre amis, il arrive parfois que des malentendus surgissent, des malentendus du genre : les fondateurs se rendent aux Etats-Unis pour déposer la marque et la rendre de ce fait définitivement universelle, mais découvrent étonnamment que l’un d’entre eux (Gianluca Martino) l’a déjà déposé avant en Italie sans le leur dire ! Un conflit naît dont entre les fondateurs qui amènera G.Martino a quitter le groupe, donner à sa société Smart Projects le nom de Arduino SRL et de continuer à vendre des produits Arduino sur un nouveau site : arduino.org.

Les choses ne sont dont pas prêtes pour se calmer, maintenant qu’elles ont été portées devant la justice, il nous faut attendre la fin des procès pour connaître le dénouement de cette incroyable histoire. En attendant, sous la menace constante d’amendes lourdes et à l’impossibilité d’accès à son usine italienne, Massimo Banzi et son équipe se sont vu obligés de se tourner vers le fabricant américain Adafruit et de commercialiser une autre plate-forme identique mais sous le nom de Genuino, qui signifie “authentique” en italien, clin d’oeil subtil à son ex-partenaire

DSC_0823Low
Image

DerbSellicon Wa7ed : La nouvelle carte programmable Made For Morocco

Elle est rouge, elle est petite, et elle peut vous aider à faire des merveilles : C’est la première plate-forme de développement marocaine et elle s’appelle DerbSellicon Wa7ed (درب السيليكون واحد).

Continue reading

DSC_0790Low
Video

Arduino Zero Pro, le nouveau né de la famille Arduino

Décidemment, quand Arduino et Atmel travaillent ensemble, ça donne forcément de belles choses, même quand ça s’appelle zéro !

Parce que justement, la Zéro comme on l’appelle, constitue un tournant dans l’histoire de cette collaboration qui a déjà vu engendrer la fameuse Arduino Uno auparavant. Mais l’Arduino Zéro se veut être plus impressionnante comme l’a prédit M.Banzi, fondateur d’Arduino, lorsqu’il avait annoncé au début de cette année qu’ils étaient en train de travailler sur “.. une Arduino de même taille, mais plus puissante. Ce qui est un bon point pour le prototypage d’objets connectés.

Continue reading

Image

Raspberry Pi : Les meilleurs fruits de l’électronique chez DerbSellicon

Le Raspberry Pi est un nano-ordinateur, c’est-à-dire un tout petit petit ordinateur de la taille d’une carte de crédit. N’imaginez quand même pas un tout petit écran avec un tout petit clavier comme un PC portable pour des souris informaticiennes, mais une carte électronique capable de lire des instructions et d’exécuter un ensemble d’opérations, tout comme votre ordinateur.

Continue reading

Video

Arduino Day 2015 Morocco – Maroc

Le 28 Mars 2015, c’était l’Arduino Day, Un jour pour célébrer la carte de développement Arduino par sa communauté mondiale. Au Maroc la célébration a était assurée par le club CELEC : Club d’électriciens de L’ENSEM et La communauté Morocco Makers.

La journée est faites aussi pour célébrer les utilisateurs de Arduino et leurs donner la chance de présenter leurs projet a base Arduino et aussi pour partager leurs passions du Making.

Nous avions eu la chance d’y participer avec notre projet Antheia ( un projet qui vise à donner parole au plantes pour exprimer leur besoins), un projets parmi plusieurs présentés pendant dans cette journée :

–          Ahmed Kousta,  a réalisé un quadricopter avec Arduino UNO et une interface de contrôle avec l’Arduino Esplora,

–          Ilyass ZAHRAOUI a mis en place Une démonstration de l’utilisation du RFID Tags avec Arduino UNO et un shield RFID,

–          Jilali KRIRO a présenté comment établir une connexion via Bluetooth avec Arduino. Il a presenté aussi AVRBOT: une interface de développement d’Arduino.

–          Rachid DAY qui a utilisé Arduino MEGA pour crée un system de control de vol d’avion.

–          Ali EL-ALAOUI qui a montré comment on peut programmer a Arduino avec Labview,

Tous ces projet et encore plein d’autres on fait de cette journée un très bon exemple de l’esprit Maker incontournable des Marocain ! 

Je vous laisse avec quelque vidéo et Image de La journée !

DSCN1895low
DSCN1886
DSCN1880

Le Do It Yourself est-il le prochain vecteur d’innovation ?

L’explosion des kits de développements hardware pour les objets connectés low-cost donne naissance à une génération de “makers” aussi innovante que la R&D traditionnelle.

     Naissent aujourd’hui des kits de développement qui mettent à disposition des petites puces électroniques facilement programmables. Celles-ci, connectées à l’ordinateur ou à internet par bluetooth ont l’avantage d’être très bon marché. Depuis les mini-ordinateurs Arduino jusqu’au langage de programmation simplifiée Scratch sorti du MIT Media Lab, les cibles principales semblent les enfants et les novices. Mais cet esprit Do It Yourself (DIY) a un impact concret sur l’innovation des industries traditionnelles : c’est l’esprit “makers” tel qu’il a été théorisé par le rédacteur en chef deWiredChris Anderson. Le DIY incarne en effet un mouvement de “hackers” qui entrent compétition avec le processus de recherche et développement historique. Le postulat théorique est que certaines des grandes inventions furent le fait d’inventeurs indépendants à des époques où les prix d’outils performants étaient suffisamment bas pour être accessibles par tous. Arduino, Scratch et les imprimantes 3D sont donc des outils accessibles qui feront peut-être naître une nouvelle grappe d’innovation non plus issue des laboratoires mais des “hackers” eux-mêmes.

DIY

L’ère des kits de programmation low-cost

Parmi ces kits, on retrouve notamment MbientLab qui surfe sur la vague des objets connectés avec les smartphones. L’idée centrale du projet est de laisser ouverte la possibilité de créer une carte mère qui puisse servir comme un prototype pour des wearables sortis de l’imagination des clients – qui se trouvent être, aussi, des “makers”. Car bien que les wearables se vendent très chers, la technologie qui permet de tracer les données émises par le corps humain est désormais standardisée. De fait plusieurs capteurs furent ajoutés au kit hardware low-cost, des boutons, des capteurs météorologiques, des RGB LED. Sachant que les éléments, séparément, sont bon marché, les deux fondateurs de MbientLab ont du sélectionner a priori les plus petits dénominateurs communs au kit principal. Ils ont par exemple pensé à intégrer la technologie de l’accéléromètre sur une petite carte mère dont la prise en main est facilitée.

Dans le domaine de l’internet des objets, Joachim Horn a pour sa part débuté le projet SamLabs en 2013 avec d’autres designers du Royal College of Arts de Londres. Ils sont désormais incubés par leMicrosoft Ventures Accelerator. L’idée est d’étendre l’IoT au-delà des laboratoires de R&D en facilitant la connexion des objets du quotidien à l’internet par la programmation de puces électroniques. Ainsi, pour connecter facilement tous les objets du quotidien à l’internet, le kit fournit une plateforme pour connecter le hardware au software. Les connecteurs communiquent par Bluetooth et l’utilisateur peut coder les réactions des différents modules entre eux. Par exemple, un connecteur sensible à la lumière pourra communiquer avec des enceintes pour augmenter le volume lorsque l’intensité lumineuse d’une pièce augmente. Sur KickStarter, le kit de programmation qui coûte 45£ s’adresse particulièrement aux enfants puisqu’il permettrait de créer l’équivalent de “LEGO 2.0″ qu’ils pourraient animer sans savoir coder. L’intérêt que porte les éditeurs de jeux traditionnels à son invention illustre bien l’impact des “makers” indépendants dans la course à l’innovation.

Les “makers” meilleurs que la R&D ?

De son côté, le projet Tiny Circuits sur KickStarter est une petite carte mère que les “makers” peuvent intégrer à tous leurs objets du quotidien. Des montres aux lunettes en passant par les jeux vidéo, l’idée de TinyScreen est d’insister sur la miniaturisation d’un ordinateur. Doté de tous les composants essentiels d’un ordinateur, du processeur à la mémoire, Tiny Circuits proposent aussi plusieurs dizaines de produits – capteurs, processeurs, moteurs ou encore des LED. Très impliqué dans le mouvement “open source”, l’équipe souhaite ouvrir à tous l’utilisation du hardware. Ken Burns, de Tiny Circtuits, rajoute, “des personnes à toutes les échelles d’une organisation peuvent créer des prototypes et tester des concepts et ne sont plus enchaînés à l’ancienne mentalité R&D”. Le jeune designer Samuel Matson a par exemple su utiliser à profit un micro-ordinateur de Tiny Circuits pour créer le casque connecté Immersion. Celui-ci récupère les données de stress d’un joueur de jeu vidéo pendant les différentes phases de jeu. Innovation entièrement indépendante, le projet a pu voir le jour sans être relié à un quelconque agenda de développement grâce aux circuits imprimés low-cost.

Ces trois projets sont représentatifs d’une tendance très en vogue. Ils permettent d’accélérer le processus créatifs. La chaîne de décision qui mène de l’idée au prototype est de plus en plus réduite grâce aux kit de programmation hardware qui s’inspire du phénomène “Arduino”. En effet, l’institution caritative derrière la carte mère low-cost Arduino avant l’intention de démocratiser l’accès à la programmation pour hardware (avec le langage simplifié Processing). Le domaine éducatif est souvent le premier visé, mais ce sont les ingénieurs professionnels qui bénéficient peut-être le plus de la baisse des coûts de prototypage général – l’autre élément étant l’imprimante 3D. Ken Burns explique finalement que, si les budgets alloués aux grands projets de recherche ne disparaîtront sans doute pas avec l’arrivée des “makers”, ceux-ci vont néanmoins avoir un rôle à jouer dans le management de l’innovation et les découvertes elles-mêmes.

Source : http://www.atelier.net/trends/articles/do-it-yourself-prochain-vecteur-innovation_431842

doom_raspberry

Picore 5.3.1 est un système d’exploitation #Linux de 25 Mo pour le #RaspberryPi

Le Raspberry Pi est un ordinateur minuscule. TinyCoreLinux est  aussi un minuscule système d’exploitation, conçu pour offrir le strict minimum dont vous avez besoin pour commencer, tout en prenant le moins de place que possible sur le disque. Vous voyez où je veux en venir ? Et bien, les personnes derrière Tiny Core le pensaient aussi, puisque ces derniers ont lancé une version de son système d’exploitation nommé PiCoreq ui est conçu pour fonctionner sur le Raspberry Pi.

Il y a quelques semaines de cela PiCore 5.3.1 a été lllibéré, avec un noyau mis à jour, le plus récent firmware de Raspberry Pi, et d’autres améliorations. L’image disque ne fait que 24.7 Mo.

Si vous vous demandez ce que vous pouvez faire avec un système d’exploitation moderne qui pèse 25 Mo, la réponse n’est pas tant que ça jusqu’à ce que vous commenciez à le personnaliser.

Bien qu’il y ait une interface utilisateur graphique et un environnement de bureau inclus dans l’image disque, vous n’avez pas de navigateur Web, et encore moins un gestionnaire de fichiers. Vous aurez besoin d’installer celui qui vous convient le mieux.

Picore 5.3.1

L’idée est de fournir l’essentiel nécessaire pour créer votre propre expérience. Il y a un émulateur de terminal, et un gestionnaire de paquets que vous pouvez utiliser pour personnaliser au mieux votre propre système PiCore.

Tiny Core est conçu pour fonctionner entièrement en RAM, ce qui signifie que lorsque vous utilisez le système d’exploitation, tout est chargé dans la mémoire de l’ordinateur.

Picore n’est pas le système d’exploitation le plus puissant disponible pour le Raspberry Pi, mais c’est certainement l’un des plus petits systèmes d’exploitation modernes qui sont dotés d’une interface utilisateur graphique.

Logo Daritique

Daritique : Un système domotique basé sur Arduino

« Contrôler votre maison »: slogan du projet Daritique, réalisé par 2 étudiants de la FST de Tanger; EL QOTBI Ayoub et M’HADI Yousra.

Ce projet «Daritique» propose une solution domotique à faible coût en se basant sur la plate-forme de développement DIY (Do It Yourself) Arduino, afin d’apporter le confort, la gestion d’énergie, la sécurité et la communication.

 Daritique

Notre projet fait l’objet précisément de trois fonctions électriques de la maison: l’éclairage, l’automatisation du volet roulant et de la climatisation en un même point de commande soit par la page HTML ou par l’application Android.

Daritique permet, en premier lieu, de piloter l’éclairage. Nos solutions permettent de commander dans une pièce l’allumage et l’extinction de la lumière. Ainsi, de varier la luminosité d’une lampe grâce à un gradateur à base du triac. Et enfin, de détecter le mouvement, avec un capteur de mouvement PIR, en allumant la lampe.

Notre projet consiste aussi de piloter manuellement ou avec un Smartphone le volet. Or, de détecter sa position avec un capteur ultrason.

Ainsi, Daritique permet de gérer la température et de l’humidité, localement ou à distance avec un Smartphone. En effet, les solutions proposées étaient la commande du chauffage/ventilateur, la détection et l’affichage de la température et de l’humidité grâce au capteur DHT11 et à l’écran LCD, ainsi la régulation de la température (en insérant la température désirée).

Le projet Daritique vise à apporter des solutions permettant de détecter certains gaz, protéger la maison contre les intrusions, y accéder avec la carte RFID, arroser automatiquement le jardin, mesurer la consommation d’énergie… Il nous offre la possibilité d’opter une maison qui s’adaptera à notre rythme de vie et à nos habitudes.

 Montage Global Daritique